Suivez-nous

Carnets d'atelier

Porcelaine froide

19/02/2021

Porcelaine froide

Je me décide enfin à publier un premier article sur le blog !
Depuis septembre et la création du site il était temps.
Parler de son travail dans le domaine créatif c'est aussi parler de soi et ce n'est jamais chose facile.


Comme beaucoup d'entre vous cette période si particulière n'est pas évidente à traverser, et il faut déployer une tonne d'énergie pour rebondir !

Rebondir et retrouver l'élan créatif, l'envie de renouveau, quel meilleur moment que le printemps !

Ajouter de nouvelles cordes à mon arc et tester de nouvelles pistes de création m'enthousiasme toujours au plus haut point.

Ce que j'aime par dessus tout dans mon travail c'est façonner la matière.
Me servir de mes deux mains pour transformer le matériau et lui donner une autre forme.

Quand j'étais ado je pâtissais beaucoup, et je passais des heures à façonner des décors en pâte d'amande, des roses modelées pétale par pétale, des personnages figuratifs, comme un avant goût de ce qui allait m'occuper 30 ans plus tard.

 

Mon statut d'autodidacte me permet une grande liberté d'expression, je considère que mon métier c'est avant tout de l'exploration.
J'explore les matières, les formes, j'explore qui je suis...

 

Cela fait déjà quelques années que j'ai très envie de travailler la pâte de métal ou la porcelaine qui pourraient m'apporter encore plus de liberté en terme de formes et de possibilités créatives.
Mais ces deux domaines nécessitent un gros budget matériel, notamment pour le four,..

Dans mes recherches d'alternative j'ai découvert la porcelaine froide.
Je connaissais déjà la pâte polymère mais la composition et surtout l'aspect final ne me convenait pas vraiment.
La porcelaine froide se rapproche vraiment de l'aspect brut et porcelaine que j'avais envie de retrouver sur mes bijoux.

Travailler moi même les matières me permet aussi de garder mon autonomie et ma signature créative personnelle.
Je peux ainsi éviter la standardisation et l'uniformisation et vous proposer des bijoux toujours plus uniques.

IL me restait à faire des tests sur les différentes pâtes, leur facilité de modelage et surtout la solidité des pièces après séchage.
Une partie de celles que j’ai essayées donnaient de magnifiques résultats mais beaucoup trop fragile pour des bijoux.
Elles seraient parfaites pour les mini scénettes végétales que j'ai envie de réaliser depuis un moment.

Prendre en compte les contraintes du matériau est une part très importante de l'équation.

C'est un juste équilibre entre la forme, l'épaisseur, et la solidité de la pâte une fois sèche, pour fabriquer des bijoux durables dans le temps.
Je fabrique des pièces je teste la résistance, la tenue à l'eau, pendant plusieurs jours...
Après de nombreux essais et échecs (et oui c'est aussi ça le quotidien du créateur) mon choix s'est porté pour l'instant sur une porcelaine froide made in France principalement composée d’ingrédients naturels.

 

Comme pour les pétales de cuir il s'agira de petites pièces qui vont me demander patience et minutie, je profite de mon stock de bouton vintage pour tester les différentes textures que je pourrais donner à la pâte.

Je modèle ensuite chaque élément à la main, après le séchage les pièces sont  poncées une à une et vernies pour une meilleure tenue dans le temps, ce sont les deux étapes les plus longues de la fabrication.

Les premiers bijoux sont déjà montés et vous pourrez les découvrir en intégralité lors de notre rendez-vous de printemps !

 

Sophie.

 

Carnets d'atelier